La tournée bateau

Publié le par Grassineau Benjamin



La tournée bateau.

Cet été, j'organise une tournée bateau. Le principe est simple. Dès que les beaux jours arrivent, je pars avec qui le veut pour faire une tournée en bateau (sur un 7m). Ceux qui veulent ramener leur bateau sont les bienvenus. Nous nous arrêtons dans les ports, un peu partout et on joue n'importe où (sur les pontons, dans les bars, dans la rue, etc.). Bon plan tourisme. Bon moyen de se faire des connaissances dans le monde de la Mer. Sur mon bateau, il y a 5 couchettes, mais on en enlève 1 ou 2 à cause des instruments. On filmera la tournée, et on commercialisera la cassette vidéo (on l'envoie à Thalassa !). Deux destinations possibles : 1. On remonte jusqu'en Bretagne. 2. On descend le canal du midi jusqu'à Marseille, puis, on fait le tour de la péninsule ibérique avec escale probable au Maghreb. Le deuxième est plus difficile à réaliser mais pourquoi pas...


Voilà. Qui m'aime me suive. voilepourave@yahoo.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ben 02/02/2007 11:50

orge, il ne faut pas parler des gens quand tu ne les connais pas, je n'ai pas découvert la campagne, je suis de la campagne !
Mis à part ça, je ne pense pas que mon article soit plus haineux, violent, stupide et bête que les discours qui polluent les concerts du rock alternatif, qui circulent dans les concerts entre rockers bien pensants ou qui sont montrés en spectacle dans les concerts alternatifs. Tout le monde va voir Costes et cie. ou les radikal satan en rigolant ou à la limite en faisant quelques protestations de pure forme, mais dès qu'on commence à s'en prendre au fonctionnement même du réseau alternatif, ça n'a pas l'air de plaire. Preuve en est qu'il est toujours plus facile de critiquer les autres, que d'encaisser la critique.
Contrairement à ce que tu as l'air de penser, la haine est omniprésente dans notre société. La violence aussi. Seulement, on la dirige en général envers les brigands, les policiers et les multinationales. A chacun ses démons. Moi, je ne peux pas dire que ces opresseurs me prennent vraiment la tête. Oh ! Je ne dis pas, ça m'est arrivé de temps en temps. Je ne les porte pas dans mon coeur. Mais ceux qui me saoûlent vraiment, ce sont les corporations d'artistes. Il y a deux raisons. La première, c'est qu'étant un campagnard, j'ai une vision pragmatique. Je me fous pas mal du discours vindicatif et grandiloquent de façade des curés du réseau alternatif, tel les discours d'Enrique. Moi, je ne m'intéresse qu'à des choses de base : qui programme ? qui a le droit de jouer ? comment ça fonctionne dans les assoces ? est-ce que c'est démocratique ? Bon, il est clair que le fonctionnement est marchand. La seconde raison, c'est que je considère que le réseau alternatif canalise, fomate et marchandise la contestation sociale et l'expression artistique. De ce fait, je me sens en devoir de lutter contre ce milieu, pour des raisons politiques. Il me paraît impératif que ce milieu se démocratise et rende les moyens d'expression à ceux qui en vraiment besoin. Votre rôle est de fournir un service public à ceux qui veulent s'exprimer, jouer de la musique, faire toute sorte de spectable. Il est aussi de susciter des débats, d'organiser des votes pour la programmation, etc. Sinon, vous êtes de vulgaires commerçants ou un club. Et justement, actuellement, le réseau alternatif est soit un tremplin marchand pour des petits artisans, et je ne vois pas trop l'intérêt. Une star-academy locale, à quoi ça sert ? Soit le réseau alternatif est un réseau de clubs, qui paraissent ouverts mais qui ne le sont pas. Et ça, est-ce tolérable ?
Je voulais juste poser la question.
Mes amitiés
Benjamin.

jorge 30/01/2007 18:25

C'est fou d'écrire des choses pareils.c'est bien, t'as découvert la campagne!!!Je suis contre le fait que les potagers envois ton texte par l'intermediaire du site, car les propos sont violent  et d'une betise incroyable!!!Jorge.

Benjamin 22/01/2007 18:55

(Ma réponse à yann (n°2), la première est naze)Yann, J'ai un peu mieux réfléchi et je suis finalement ravi d'apprendre que l'orga voilepourave est selon toi, une organisation qui va organiser potentiellement des tournées et des "actions" qui copient le style des potagers natures. Je l'ignorais, mais peu importe. Tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureux d'apprendre que nous partageons ce même désir de mettre tout en oeuvre pour que nos activités, finalement si proches, se passent dans des organisations ouvertes à tous, horizontales, transparentes au niveau des décisions, où tout le monde participe comme il en a envie et où l'on défend corps et âmes la liberté d'expression. Quelle joie ! Alors, qu'attendons-nous pour nous unir ? Au diable les petits différends. Je vais mettre l'orga potagersnatures en lien et tu en feras de même de ton côté. Cela tombe vraiment bien, parce que Manu (http://manuel.grotsk.free.fr/) s'est déjà proposé pour faire une tournée bateau. Ce qui finalement collera parfaitement avec les activités des potagers natures. C'est vrai qu'avant ton mail, je n'y avais pas pensé. Mais décidément, l'union des différences fait la force. J'envoie donc de ce pas au lien contact des potagers natures, l'adresse du site avec une demande de lien. A bientôt. Benjamin.

Yann Saboyat 22/01/2007 17:05

Message transféré de ma boîte au lettre (benjamin).yo, benj, je n'ai pu lire que la premiére partie, je lirai la suite plus tard. c'est dommage, trop de haine tue la pertinence . ton discours part d'une  analyse et tombe dans la violence...Par cette introduction, tu montres justement que tu connait trés mal le sujet dont tu parles, en mélangeant les diverses initiative musicale et on les rassemblant dans ta gamelle de violence aveugle. Depuis 15 ans tout ces groupes joue dans des bleds, villages etc... pour ma part les villages des landes ont été mes premiers concerts hors-de-bordo. En général les groupes préférent joués dans des bleds paumés car l'accueille y est bien plus chaleureux (comme tu les précises), et qu'il y a plus de monde aux concerts que dans les grosses villes saturés de soirée; que les gens sont moins blazés que les citadins.les lieux y sont souvent plus agréables et plus proche d'une poésie musicale qui pour ma part me tient à coeur...vielle grange à la charpente flamboyante, feu de cheminée, ambiance electrique et festive, beauté de la campagne...On est d'accord las-dessus comme tu peux le voir; sache que les groupes que tu critiques ont compris cela comme toi, par expérience de jouer partout où l'hospitalités des gens nous permet d'installé notre matériel.je pense que tu tires parfois les conclusions qui arrange ton envie de tuer, avant de connaître le sujet que tu traîtes; car sinon tu saurais que les concerts se font aussi à la campagne depuis bien longtemps est pour le plaisir de tout le monde.je file.je veux bien qu'on en rediscutte, mais j'ai bien peur que je n'arriverais pas à te convaincre, te retranchant (comme je t'ai déjà vu le faire) vers une mauvaise foi coupé de sourde oreille et d'une forte pincée de provocation.qu'en penses tu ?ian